Qu’est-ce que l’hypertension artérielle chez les femmes enceintes?

L’hypertension artérielle (hypertension) est un terme utilisé pour désigner la pression avec laquelle le sang circule dans l’artère, et dans ce cas, cette pression dans l’artère est élevée. La pression artérielle est généralement enregistrée en utilisant deux chiffres. Généralement, la pression artérielle est mesurée en unités de mercure en millimètres (mm Hg). Le premier ensemble de chiffres (ou supérieur) de votre pb indique la pression artérielle systolique. Cela représente la pression dans les artères du cœur lorsque le cœur se contracte. Le deuxième (ou le bas) ensemble de chiffres de votre pb représente la pression artérielle diastolique. Cela représente la pression dans les artères du cœur lorsque le cœur se repose entre chaque battement cardiaque séparé. La pression artérielle normale pour une femme est censée être inférieure à 140/90 mm Hg. Pendant la grossesse, il peut monter ou descendre.

les femmes enceintes doivent subir des contrôles de pression artérielle réguliers et fréquents.

Tension artérielle pendant la grossesse

• une tension artérielle comprise entre 140/90 et 149/99 mm Hg correspond à une tension artérielle légèrement élevée.

• une tension artérielle comprise entre 150/100 et 159/109 mm Hg correspond à une tension artérielle moyennement élevée.

• une tension artérielle de 160/110 mm Hg ou plus est une tension artérielle sévère et nécessite l’attention immédiate d’un médecin.

Quels sont les différents types d’hypertension artérielle que vous pouvez avoir pendant la grossesse?

Hypertension artérielle préexistante :

Certaines femmes souffrent naturellement d’hypertension artérielle ou d’hypertension, avant même de tomber enceintes. Ils prennent généralement des médicaments pour cela. La plupart des femmes souffrent d’hypertension artérielle avant même d’être enceintes de 20 semaines. L’hypertension artérielle qui est détectée avant 20 semaines de grossesse n’est généralement pas le résultat de la grossesse, mais on dit qu’elle est préexistante. En d’autres termes, il s’agit d’une hypertension artérielle chronique. On sait que plus d’une femme sur 20 souffre d’hypertension artérielle préexistante qui s’aggrave lorsqu’elle tombe enceinte. On sait que les personnes souffrant d’hypertension artérielle préexistante présentent un risque accru de développer une pré-éclampsie pendant la grossesse..

Hypertension artérielle causée par la gestation :

Il s’agit d’un cas rare observé chez certaines femmes lorsqu’elles développent une hypertension artérielle au cours de leur grossesse. C’est ce qu’on appelle scientifiquement « hypertension induite par la grossesse (ou hypertension) ou hypertension (ou hypertension) gestationnelle) ». L’hypertension artérielle gestationnelle est l’hypertension artérielle qui est causée ou survient pour la première fois après le premier trimestre ou après la 20e semaine de la fin de la grossesse. Le médecin traitant confirmera après les tests si vous souffrez de ce type d’hypertension. Si vous ne développez pas de prééclampsie au cours du deuxième trimestre de votre grossesse et si la tension artérielle revient à la normale dans les six semaines suivant la conception ou l’accouchement.

Pré-éclampsie et éclampsie :

La prééclampsie fait référence à une affection qui affecte souvent certaines femmes enceintes lorsqu’elles développent soudainement une pression artérielle élevée après la fin de la 20e semaine de grossesse. La pré-éclampsie est également connue pour se développer chez les femmes qui souffrent d’hypertension artérielle avant même de tomber enceinte, ce qui est connu sous le nom d’hypertension artérielle préexistante et aussi chez les femmes qui ont été testées positives pour des traces de protéines préexistantes dans leur urine, généralement un signe de problèmes rénaux préexistants.

Certaines femmes n’auront aucun problème de tension artérielle pendant la grossesse. Mais, chez la plupart des femmes, la pression artérielle est affectée et l’hypertension artérielle (hypertension) est connue pour se développer. Cela va de léger à grave. Lorsqu’elle est sévère, l’hypertension artérielle est nocive à la fois pour la mère et l’embryon.