La stéatose hépatique est devenue l’un des problèmes de santé les plus courants dans le monde moderne. Comme le terme l’indique, il se produit lorsqu’il y a des dépôts excessifs sur le foie, qui l’empêchent de fonctionner normalement. Le résultat? Vous êtes susceptible de connaître une mauvaise digestion, une faiblesse, une perte de poids et, dans les cas extrêmes, la mort ! En savoir plus sur les causes et les symptômes de la stéatose hépatique peut vous aider à prendre les bonnes mesures tôt et à vous sauver la vie!

Mais avant cela, vous devez savoir qu’il existe deux types de stéatose hépatique : la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) et la stéatose hépatique alcoolique (AFLD).

Dans cet article, nous discuterons des causes et des symptômes de la stéatose hépatique de ces deux types, afin d’acquérir une compréhension approfondie du problème..

Causes et symptômes du foie gras

Quelles sont les causes du foie gras ? :

La stéatose hépatique, également appelée stéatose hépatique, est causée lorsque le foie est surchargé d’un excès de graisse. Lorsque la stéatose hépatique survient chez une personne qui consomme beaucoup d’alcool, on l’appelle stéatose hépatique alcoolique (AFLD) et une stéatose hépatique formée chez les non-alcooliques s’appelle stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD).

Examinons en détail chacune des causes de ces deux types de stéatose hépatique :

Foie gras alcoolisé :

Comme mentionné précédemment, le foie gras alcoolisé est dû à une consommation excessive de boissons alcoolisées. Voyons comment l’alcool affecte la santé de votre foie et cause la stéatose hépatique :

1. Alcool :

La stéatose hépatique alcoolique

Les personnes qui consomment environ 3 onces ou plus d’alcool courent un risque plus élevé de développer une stéatose hépatique alcoolique. C’est parce que notre foie ne peut décomposer qu’une certaine quantité d’alcool à la fois. Lorsque ce niveau augmente, le foie subit une pression énorme et libère des substances toxiques qui entraînent une inflammation.

Des niveaux accrus d’alcool dans le corps peuvent augmenter la gravité de la maladie et peuvent finalement conduire à une cirrhose et à une insuffisance hépatique..

Foie gras sans alcool :

Il s’agit d’un type de stéatose hépatique qui n’est pas causée par l’alcool. Examinons certaines des causes courantes de la NAFLD et leur impact sur votre foie :

1. Obésité :

Foie gras sans alcool

L’obésité est l’une des principales causes de la stéatose hépatique non alcoolique. C’est une condition dans laquelle le corps a des dépôts de graisse excessifs en raison d’un mauvais mode de vie ou d’un régime riche en calories. Cela peut augmenter la teneur en graisses dans le foie, conduisant à un foie gras simple.

En outre, des études montrent que l’obésité abdominale est étroitement liée à la résistance à l’insuline, dans laquelle les effets de l’insuline sur le corps sont réduits. Dans ce processus, le foie peut subir des dommages cellulaires et une inflammation conduisant à la stéatohépatite non alcoolique (NASH) (1).

2. Syndrome métabolique :

Le syndrome métabolique est un autre facteur de risque majeur de stéatose hépatique. C’est une condition dans laquelle plusieurs anomalies comme l’obésité, l’hypertension, etc. se produisent dans le corps. Une façon d’identifier ce syndrome est un tour de taille important chez la personne touchée. Comme mentionné précédemment, l’obésité abdominale est liée à la résistance à l’insuline et à des niveaux d’IMC plus élevés. Ces deux facteurs augmentent le risque de lésions hépatiques.

3. Perte de poids rapide :

Bien que la perte de poids soit un traitement recommandé pour la stéatose hépatique, une perte de poids rapide peut s’avérer dangereuse dans cette condition. Les experts avertissent que perdre du poids trop rapidement peut entraîner une insuffisance hépatique fulminante, entraînant souvent la mort. La perte de poids doit être un processus progressif et une personne doit viser à ne pas perdre plus de quelques kilos par semaine en combinant exercice et régime hypocalorique..

4. Pré-diabète ou diabète de type 2 :

Les personnes atteintes de maladies prédiabétiques ou de diabète de type 2 ont un risque plus élevé de contracter la NAFLD. La raison? Le diabète de type 2 provoque souvent l’obésité et la résistance à l’insuline, qui sont les principales causes de la stéatose hépatique. De plus, chez les patients souffrant de diabète sucré de type 2, il existe une co-occurrence de résistance à l’insuline sur les tissus cibles du corps et l’incapacité des cellules pancréatiques du foie à produire plus d’insuline (2). Cette impasse peut conduire à l’obésité et à la stéatose hépatique.

5. Régime riche en graisses :

Une alimentation riche en graisses est l’une des principales causes de la stéatose hépatique. Avec les graisses, les grandes quantités de glucides et de protéines dans l’alimentation sont converties en triglycérides. Ils sont stockés sous forme de cellules graisseuses et s’accumulent sur le foie, entraînant une stéatose hépatique non alcoolique..

6. Facteurs génétiques :

Les gènes jouent un rôle important dans la détermination du risque d’avoir une stéatose hépatique. Selon la recherche, les patients avec certains types de gènes (PNPLA3) sont plus enclins à contracter la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la fibrose hépatique et la cirrhose (3). L’une des raisons en est que ces gènes peuvent contenir des enzymes, qui affectent le métabolisme des lipides et augmentent l’accumulation de graisse sur le foie..

7. Médicaments et stéroïdes :

L’utilisation à long terme de certains médicaments comme les stéroïdes et les corticostéroïdes est connue pour provoquer une stéatose hépatique induite par les médicaments. Ces médicaments sont connus pour endommager le foie et perturber son fonctionnement normal. Certains de ces médicaments peuvent être convertis en produits chimiques qui peuvent s’avérer toxiques pour le foie et entraîner une stéatose (foie gras), une cirrhose et même une insuffisance hépatique..

Symptômes du foie gras :

La plupart des personnes touchées par la stéatose hépatique ne présentent aucun signe majeur. Cependant, au fur et à mesure que le grade progresse, on peut ressentir certains de ces symptômes.

  • Inconfort et douleur dans le quadrant supérieur droit : L’inflammation du foie peut provoquer des douleurs abdominales, généralement du côté droit du corps.
  • Perte d’appétit: Vous pourriez ressentir une mauvaise digestion et une sensation de plénitude dans le haut de l’abdomen.
  • Perte de poids : dans des conditions compliquées comme la fibrose hépatique ou la cirrhose, les patients peuvent subir une perte de poids progressive.
  • Faiblesse et fatigue : On peut éprouver de la lenteur et un manque d’énergie en raison de la stéatose hépatique.
  • Jaunisse: Vous pouvez remarquer un jaunissement de la peau et des yeux en raison de l’accumulation de bilirubine dans le sang.
  • Démangeaison de la peau: Des symptômes comme des rougeurs, des éruptions cutanées et des démangeaisons peuvent survenir dans les cas graves de stéatose hépatique.
  • Œdème: En raison de la diminution de la production de protéines par le foie, les patients peuvent ressentir un gonflement de l’abdomen et des jambes.
  • La nausée: Certains patients peuvent ressentir des nausées et des vomissements en raison de l’incapacité du foie à éliminer les toxines de votre corps.
  • Confusion mentale: Les toxines accumulées dans le foie peuvent se déposer dans le cerveau et provoquer une confusion mentale, un manque de concentration et progressivement, une insensibilité et un coma.

Risques et dangers du foie gras :

Un foie simplement gras pourrait ne pas poser de risques immédiats pour la santé du corps. Cependant, lorsqu’elle n’est pas traitée, la maladie peut évoluer vers des affections plus graves comme la stéatose, la fibrose et la cirrhose. Voici quelques-unes des complications dangereuses de la négligence d’un foie gras :

1. Cancer du foie :

Il est connu que la consommation continue d’alcool tout en ayant une hépatite alcoolique ou une cirrhose peut augmenter le risque de cancers du foie et augmenter la mortalité.

2. Diabète :

Une étude suggère que les patients souffrant de foie gras sont plus enclins à contracter le diabète de type 2 dans les 5 ans suivant le développement de cette maladie (4). Indépendamment de la résistance à l’insuline, les personnes atteintes de stéatose hépatique ont enregistré des taux de glucose et des profils lipidiques plus élevés que celles qui n’avaient pas de stéatose hépatique..

3. Maladies coronariennes :

Des découvertes récentes suggèrent que la stéatose graisseuse non alcoolique due à l’obésité peut augmenter le risque de maladies cardiaques comme les blocs artériels. Dans les cas extrêmes, cela peut même entraîner des crises cardiaques et des échecs.

Cela explique les symptômes et les causes de la stéatose hépatique en détail ! Une compréhension de base de ces points peut vous aider à identifier le problème rapidement et à prendre la bonne marche à suivre. La meilleure façon d’inverser ou de réduire la gravité de la maladie consiste à modifier son mode de vie, notamment une alimentation saine et une activité physique régulière. Parlez à votre médecin pour plus d’informations sur la stéatose hépatique!

Clause de non-responsabilité: Cet article ne fournit aucun avis médical et est uniquement destiné à des fins d’information. Il ne doit pas être considéré comme un substitut à un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.

Foire aux questions et réponses :

1. La stéatose hépatique est-elle douloureuse?

Dans la plupart des cas, la stéatose hépatique survient sans aucun symptôme notable. Dans les stades avancés, les patients peuvent ressentir une douleur sourde du côté droit de l’abdomen. Avec le temps, cela peut évoluer vers une douleur lancinante qui peut être insupportable. Vous pouvez également remarquer un gonflement dans cette zone et une douleur qui irradie dans le dos et l’omoplate droite.

2. Une faible teneur en vitamine D peut-elle provoquer une stéatose hépatique?

Oui! Une étude récente suggère que les patients ayant de faibles taux sériques de vitamine D ont plus de chances de contracter la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) (5). Cette vitamine est connue pour avoir des effets anti-inflammatoires sur le foie et le protéger des dommages hépatiques. Il est également constaté que la supplémentation en vitamine D peut améliorer les niveaux de profil lipidique, ce qui peut réduire la gravité de la NAFLD.

3. Les calculs biliaires conduisent-ils à un foie gras?

Les calculs biliaires se forment lorsque le cholestérol et la bile se solidifient en petits cristaux. Ces calculs peuvent se coincer dans l’ouverture du canal cholédoque et bloquer l’écoulement de la bile du foie. Avec le temps, les calculs peuvent provoquer des cicatrices hépatiques, une cirrhose et une insuffisance hépatique, dans les cas extrêmes.

“>