Ovaire signifie généralement le système reproducteur féminin, une partie intégrante ou la partie clé qui forme l’organe de reproduction de la femelle. La première instruction que suit l’ovaire est le stockage des ovules dans les trompes de Fallope, c’est-à-dire la flanelle tendue de minces couloirs qui partent de la tête de l’ovaire et se terminent dans le stockage des ovules. Ce lien tendu est connu sous le nom de trompes de Fallope qui sont présentes de chaque côté des deux ovaires.

Les ovaires à leur tour sont présents de chaque côté de notre utérus et ainsi le travail commence. Une fois que l’âge approprié est atteint, l’ovaire laisse un à un les ovules qui sont soit fécondés, soit se désintègrent sous forme de menstruation. L’autre fonction de l’ovaire comprend la sécrétion de fluides hormonaux et d’autres hormones elles-mêmes. C’est cependant une question très fragile même si l’ovaire prend beaucoup de pression sur les temps requis.

Symptômes et causes du cancer de l'ovaire

La société américaine du cancer a classé le cancer de ces ovaires au 8e rang des cancers féminins les plus fréquents. Ce n’est que la routine américaine qui rend le Royaume-Uni plus leader dans la course au cancer de l’ovaire avec un sondage suggérant que la maladie est la cinquième plus courante chez les femmes.

Les cellules cancéreuses sont une formation anormale de cellules irrégulières et irrationnelles. Ces cellules anormales prolifèrent dans la nature avec un taux de croissance environ deux fois supérieur à celui des cellules normales. Ces cellules étant immatures, contrairement aux cellules normales, elles ne meurent pas ou ne se fanent pas. Ils restent le plus longtemps possible et avec leur nombre encombrant les cellules normales perdent leur espace.

Les cellules cancéreuses dans n’importe quelle partie de l’ovaire sont appelées cancer de l’ovaire. Parfois, ces cellules se rassemblent et forment des structures ressemblant à des grumeaux appelées tumeurs. Les tumeurs ont généralement trois types communs. L’épithélium est la paroi superficielle de l’ovaire où les cellules cancéreuses peuvent s’accumuler pour former une tumeur.

Les tumeurs des cellules germinales sont des cellules cancéreuses qui étaient autrefois destinées à former des ovules. Les cellules stromales sont responsables de la sécrétion d’hormones et le cancer est également possible ici sur la base de cette cellule. Parfois, une partie ou une ou deux cellules se détachent de la tumeur mère et atterrissent quelque part à proximité, provoquant la croissance de cellules cancéreuses là-bas. Souvent, les vaisseaux sanguins ou les fluides corporels ou corporels transportent cela vers une autre partie du corps et c’est ainsi que les tumeurs se propagent et se dilatent..

Symptômes et causes du cancer de l’ovaire :

Cet article vous explique quelles sont les principales causes et symptômes du cancer de l’ovaire ce qui vous aidera à savoir quel est votre état lorsque vous êtes attaquée par ce cancer.

Causes du cancer de l’ovaire :

Il existe généralement certaines raisons ou causes du cancer de l’ovaire qui déclenchent les cellules cancéreuses :

1. Âge :

On sait que le cancer de l’ovaire affecte principalement les femmes après leur ménopause, c’est-à-dire peut-être à l’âge de 50 ans et après. C’est un moment courant pour les femmes de cet âge de devenir la proie du cancer de l’ovaire, même s’il y a encore des chances que les jeunes femmes en soient victimes..

2. Hérédité :

Habituellement, les cancers liés aux organes féminins tels que le cancer du sein ou de l’ovaire dépendent également de vos antécédents familiaux. Si quelqu’un, quelqu’un avec qui vous pouvez le relier, ou votre parenté a déjà souffert d’un cancer de l’ovaire, il y a de fortes chances que vous en soyez également la proie. il y a aussi souvent le cas de gènes défectueux, c’est-à-dire que si tous les membres de votre famille, d’un côté de la famille ont développé un cancer de l’ovaire après l’âge de 50 ans, il y a souvent des chances que vous ayez transmis leur gène défectueux qui pour être précis serait BRCA1 et BRCA2.

3. THS – Hormonothérapie substitutive :

Le THS est directement lié à l’hormonothérapie substitutive où les médecins ont découvert que les personnes impliquées dans le remplacement hormonal ont un risque légèrement plus élevé de développer un cancer de l’ovaire que la masse féminine normale. Ceci pendant qu’il prolonge augmente le risque lentement. Cependant après une période de temps si la thérapie est arrêtée, le risque tombe au niveau de la masse féminine normale.

4. Pendant la conception :

Même si les enjeux sont faibles et les chances sont minces, jusqu’à 5% des femmes peuvent développer un risque de cancer de l’ovaire pendant leurs années de procréation, qui est principalement lié aux cellules germinales de l’ovaire. Ces cellules se transforment ou produisent généralement plus tard des ovules pour la femme et si elles deviennent cancéreuses, ces cellules deviennent anormales. Ceci est cependant très curable même si les mêmes mesures pour guérir le cancer sont suivies – chirurgie ou chimiothérapie.

5. Pendant la fertilité :

Chaque fois qu’un ovule sort de l’ovaire pour voyager dans les trompes, la paroi supérieure de l’ovaire est brisée afin de laisser sortir l’ovule. Cette partie cassée endommage maintenant la muqueuse supérieure de l’ovaire et met souvent un peu de temps à se refermer pour revenir à la normale. Pendant ce temps, la couche superficielle de la cellule peut commencer à mal réagir, provoquant la formation de cellules cancéreuses.

6. Tumeurs épithéliales :

Ces types de tumeurs peuvent facilement déclencher l’apparition d’un cancer de l’ovaire. Il y a de fines couches de tissus à l’extérieur des ovaires. Ce type de tumeur se produit généralement dans ces ovaires et peut endommager davantage votre état de santé en déclenchant la croissance du cancer de l’ovaire. Selon les études, plus de 90 % des patientes souffrant d’un cancer de l’ovaire blâment cette cause. Selon une enquête médicale menée sur le sujet du cancer de l’ovaire, il a été constaté que la plupart des cas de cancer de l’ovaire sont dus à de telles tumeurs. On peut dire que c’est l’une des causes de cancer de l’ovaire les plus probables.

7. Tumeurs des cellules germinales :

Parmi toutes les tumeurs, les tumeurs des cellules germinales sont les plus nocives. On peut être infecté par les tumeurs des cellules germinales et elles peuvent également endommager toute votre condition physique. Ces tumeurs se produisent dans les cellules productrices d’ovules et surviennent principalement chez les femmes plus jeunes. C’est vraiment nocif et peut avoir de nombreuses conséquences graves. Si vous êtes une adolescente et une fille, il y a de fortes chances que cela soit la cause idéale de l’apparition du cancer de l’ovaire chez vous. Pour cela, vous devrez rester extrêmement prudent et consulter les médecins si vous voyez ou ressentez l’un des signes et symptômes du cancer de l’ovaire chez vous. C’est l’une des causes les plus possibles du cancer de l’ovaire.

8. Tumeurs stromales :

Avez-vous entendu parler des tumeurs stromales ? Ces tumeurs commencent dans les tissus ovariens et peuvent être considérées comme l’une des causes les plus probables du cancer de l’ovaire. Les femmes qui ont vu les signes du cancer de l’ovaire chez elles peuvent blâmer cette cause particulière, car c’est la plus courante. Il existe certains tissus ovariens qui contiennent la certaine hormone produisant ces cellules. En général, les femmes reçoivent un diagnostic de telles cellules épuisées à un très jeune âge et il y a de bonnes chances d’arrêter la propagation de ce cancer. Selon des cas de recherche, il a été constaté que sur 10, plus de 6% des cancers de l’ovaire sont dus à des tumeurs stromales.

9. Endométriose :

L’endométriose est souvent une cause de risque de survenue de cancer de l’ovaire. Dans l’endométriose, les cellules qui entourent l’utérus se propagent et se développent ailleurs dans le corps. Cela perturbe les fonctions habituelles du corps et rend une femme extrêmement malade. Il n’y a vraiment aucun remède pour cette cause particulière car ces cellules ne quittent jamais le corps et ne sont jamais endommagées. C’est l’une des causes les plus probables du cancer de l’ovaire.

10. Autres causes :

Il y a quelques cas, où l’on a vu qu’une femme qui a acquis le germe du cancer de l’ovaire, n’a pas été héréditaire. Au contraire, elle l’a acquis au cours de sa vie. Cependant, lorsqu’elle deviendra mère, elle propagera le même germe du cancer de l’ovaire ou le handicap génétique à son enfant et ce cycle se poursuivra.

Symptômes du cancer de l’ovaire :

Souvent, il y a des signes et des symptômes qui montrent le début du cancer de l’ovaire :

1. Douleur abdominale :

Avec l’entassement évident des cellules cancéreuses dans la région ovarienne, il y a toujours une douleur aiguë dans le bas du dos, principalement dans les régions pelviennes latérales et la région de l’abdomen. Souvent, cela peut être limité à un seul côté, dictant le fait que seule une partie de celui-ci, probablement un côté, a été touché par le cancer. à d’autres moments, cela peut être égal des deux côtés.

2. Décharge excédentaire :

Étant donné que les cellules productrices d’hormones dans l’ovaire ou les cellules productrices d’ovules, germinales et stromales pour être spécifiques, agissent maintenant de manière anormale en raison de la formation de cellules cancéreuses, une hémorragie ou une sécrétion non naturelle de fluides hormonaux et des pertes vaginales ne sont généralement pas normal pour toi. cela vient généralement sous une forme excessive.

3. Gut de bière :

L’intestin de bière est le même que l’intestin de grossesse où la partie ovarienne de l’estomac gonfle ou plutôt gonfle un peu plus que l’original. En cas de cancer de l’ovaire, c’est un signe fort lorsque le bas-ventre gonfle.

4. Courses fréquentes à la salle de bain:

Une femme devra travailler ses jambes si elle souffre d’un cancer de l’ovaire. Pourquoi? Eh bien, l’un des symptômes masculins du cancer de l’ovaire est une envie fréquente d’uriner. On restera toujours dans un état d’urgence à la miction et c’est extrêmement irritant pour une femme ou une femme adulte car on ne peut pas trouver de toilettes où qu’elle aille. Parmi tous les symptômes du cancer de l’ovaire, celui-ci est le plus inquiétant.

5. Douleur pelvienne :

Une femme ressentira un inconfort sévère dans la région pelvienne. Ceci est généralement dû aux différentes raisons de stress qui s’avèrent être la cause d’un inconfort sévère dans la région pelvienne. Le symptôme est assez courant et peut arriver aux femmes de presque tous les âges.

6. Maux de dos :

Les douleurs au bas et au milieu du dos sont des symptômes assez courants du cancer de l’ovaire. Les femmes ayant des problèmes de dos sauront de quoi il s’agit ici.

7. Fatigue :

Lorsque le nôtre est envahi par des germes cancéreux, qui infectent davantage nos cellules, il y a alors de bonnes chances de ressentir de la fatigue assez souvent et facilement. Les femmes ayant des os faibles ressentiront également de graves douleurs osseuses.

8. Je ne peux pas manger beaucoup de nourriture à la fois :

Une personne souffrant d’un cancer de l’ovaire a généralement le symptôme de se sentir en mangeant de l’eau. Les aliments doivent être fournis à notre corps en quantités suffisantes. S’il y a un approvisionnement inadéquat en nourriture dans notre corps, alors un certain nombre de maladies peuvent survenir. C’est l’un des symptômes les plus probables du cancer de l’ovaire. Beaucoup de personnes (femmes) l’ont vécu et si vous voyez des signes de cancer de l’ovaire en vous, alors vous devriez consulter un médecin ou un spécialiste traitant de toutes ces questions..

9. Perte de poids soudaine :

Le cancer de l’ovaire peut être extrêmement nocif. Si une femme souffre d’un cancer de l’ovaire, il y a de fortes chances qu’elle perde du poids par la suite. La perte de poids est l’un des symptômes du cancer de l’ovaire les plus visibles. Notre corps a besoin de maintenir un certain poids et si une femme continue à perdre du poids sans raison particulière, cela peut s’avérer extrêmement nocif pour elle. De telles pertes de poids sont observées chez les jeunes femmes en particulier.

10.  Changements dans les habitudes intestinales :

Un autre des symptômes les plus courants du cancer de l’ovaire est le changement des habitudes intestinales. Une femme connaîtra des changements étonnants dans les habitudes intestinales dont elle ne sera pas consciente en premier lieu. Parmi tous les symptômes du cancer de l’ovaire discutés ici, celui-ci est le plus imprévisible. Presque tout le monde peut en être victime. Si une personne maintient une alimentation saine et ne se réfère pas assez souvent aux médicaments, elle peut également être victime de malaises intestinaux tels que la constipation et d’autres problèmes d’estomac. Il n’y a pas de fuite et ceux-ci durent généralement longtemps.