L’intoxication alimentaire, également connue sous le nom de maladie d’origine alimentaire, est une affection médicale courante causée par la consommation d’aliments toxiques, avariés ou contaminés. C’est souvent un problème pénible et même potentiellement mortel, s’il n’est pas traité en temps opportun, et affecte des millions de personnes dans le monde.

Tous les deux mois, l’un des enfants de l’école avait une intoxication alimentaire, se plaignait ma sœur qui y travaille comme enseignante. Ensuite, elle a expliqué plus en détail comment l’intoxication alimentaire est cette maladie qui se développe également chez les enfants et les adultes et comment, même après des mesures strictes, il y a toujours des failles qui vous ramènent à une intoxication alimentaire. Je suis sûr que nous avons tous vécu deux ou trois fois ou au moins une fois dans notre vie l’affaire de l’intoxication alimentaire. Pour moi, c’était l’aliment de fête pour mon doux 16e anniversaire, pour d’autres, c’était peut-être l’âge du nourrisson où le système digestif était un peu faible ou pour les personnes dans la quarantaine où le sentiment de tout digérer leur était fatalement prouvé..

Cependant, l’intoxication alimentaire est l’une des maladies les plus courantes dont l’humanité a besoin pour mettre un terme à sa frénésie de malbouffe. L’intoxication alimentaire est la façon dont votre corps vous rappelle une fois dans votre vie de maintenir les niveaux de nutrition intacts en vous en tenant plus souvent aux aliments nutritionnels..

Causes et symptômes de l'intoxication alimentaire

L’intoxication alimentaire est une condition médicale lorsque votre corps ne peut pas gérer une certaine caractéristique ou quantité d’élément, de préférence de la nourriture la plupart du temps, qui finit par créer une infection ou une condition qui peut ou non être de nature toxique, ce qui provoque un certain ensemble d’excuses. ou une maladie qui peut être différente pour différentes personnes. Pour certains, cela peut être des vomissements nauséeux pendant trois ou quatre jours. Pour d’autres, il peut s’agir de dysenterie ou de diarrhée.

Cependant, le mythe d’une intoxication alimentaire uniquement due à la consommation d’aliments contaminés est un canular. L’intoxication alimentaire peut être due à tout type d’aliment non compatible avec le corps. ce sont souvent les agents pathogènes, bactériens ou viraux qui doivent être tenus responsables de la survenue de cette maladie. Les bactéries communes à blâmer dans ces cas sont le campylobacter. Les principales sources sont le caillé, la volaille et le lait non pasteurisé. La bactérie Salmonella est deuxième dans la course suivie des autres espèces.

Là encore, les bactéries sont des êtres universels présents dans presque tout, la bonne et la mauvaise nourriture. Par conséquent, seule la mauvaise nourriture n’est pas la source d’une intoxication alimentaire. Il s’agit cependant d’une maladie simple qui ne nécessite parfois pas de traitement intensif ou de traitement dans ce cas. Le patient souffre quelques jours pour aller mieux le lendemain. Cependant, si cela est dû à une altération chimique ou à une mutation dans le corps, cela peut prendre une tournure grave.

Symptômes et causes d’intoxication alimentaire :

Les mesures courantes lors d’une intoxication alimentaire incluent cependant beaucoup de repos nécessaire avec des courses fréquentes aux toilettes pour vous soulager et vous sentir mieux à chaque fois. Si la diarrhée est le cas, un apport hydrique important est une nécessité. Là encore, la nutrition d est privée, donc la meilleure chose à faire est de s’en tenir à une nourriture fade mais appropriée pour les prochains jours..

Causes d’intoxication alimentaire :

Même si la cause est déjà connue, voici une liste des principales causes d’intoxication alimentaire.

1. Contenu de la nourriture :

La principale cause d’intoxication alimentaire est toujours liée à des contenus alimentaires qui ne correspondent pas à la compatibilité du corps. Les aliments peuvent être considérés comme contaminés à tout moment, de leur production à leur transformation, en passant par la fabrication et la consommation. Dans ce processus, vous ne savez jamais quand vous êtes affecté. Un aliment mal cuit est un aliment contaminé. Lorsque les aliments sont distribués de marchés en marchés, ils sont souvent mis dans des sacs de jute. La pollution, la saleté et le sol entrent en contact avec eux à travers les ouvertures élégantes du sac de jute. Cela devient alors une longueur d’avance sur la contamination.

2. Ne pas conserver les aliments à la température requise :

Bien que le fait de conserver les produits laitiers ou la viande à l’extérieur du réfrigérateur puisse les rendre impropres à la consommation, il est tout aussi important d’assurer une bonne régulation de la température de ces denrées périssables. Parfois, même votre réfrigérateur peut tomber en panne, les instructions écrites sur les étiquettes peuvent être mal interprétées ou vous pouvez simplement oublier de conserver les aliments dans leur environnement contrôlé. Quelle que soit la raison, ces circonstances augmentent les risques de contamination des aliments et même d’intoxication alimentaire. Il est donc conseillé de contrôler régulièrement la température de votre réfrigérateur et de suivre scrupuleusement les consignes de conservation inscrites sur l’étiquette des produits..

3. Consommation de crustacés crus :

Manger des huîtres crues peut sembler très délicieux pour vos papilles gustatives ; il vient avec son propre ensemble de risques pour la santé. Il a été constaté que les huîtres récoltées dans le golfe du Mexique et d’autres régions sont principalement contaminées par la bactérie Vibrio vulnificus, car elles sont laissées sans réfrigération pendant plusieurs heures. Manger des huîtres crues peut ne pas montrer d’inconfort immédiat, mais son ingestion est connue pour être une menace potentielle d’intoxication alimentaire.

4. Consommation d’aliments périmés :

La consommation d’aliments déjà périmés est l’une des causes les plus courantes d’intoxication alimentaire. Ces aliments se salissent facilement, augmentant ainsi les risques d’intoxication alimentaire. Il est donc essentiel de toujours vérifier les dates de péremption avant d’acheter un produit ou de le consommer chez vous. Si toutefois aucune date n’est mentionnée sur l’emballage, utilisez les directives de stockage au froid fournies par le gouvernement, pour vous assurer que les aliments sont aptes à être consommés..

5. Agent pathogène :

Ce sont souvent les agents pathogènes qui causent l’intoxication alimentaire. Même si la nourriture n’est pas souillée, il est probable que la nourriture soit la raison pour laquelle votre empoisonnement ou toxicité est apparu.

6. Bactéries :

L’infection bactérienne est également connue pour être l’une des principales causes d’intoxication alimentaire. Certaines des bactéries dangereuses comprennent Salmonella, Listeria et E. coli, dont Salmonella est le plus grand coupable. La consommation d’aliments contaminés par une infection bactérienne entraîne par conséquent une intoxication alimentaire.

7. Parasites :

Les parasites, bien que rares, sont une autre cause d’intoxication alimentaire qui peut être extrêmement dangereuse. Le parasite responsable de l’intoxication alimentaire la plus courante est le Toxoplasma. Il a découvert que les parasites peuvent même résider dans le tube digestif et rester non détectés pendant plusieurs années. Cependant, il peut poser de graves problèmes de santé aux personnes dont le système immunitaire est affaibli et aux femmes enceintes..

8. Mise en conserve incorrecte :

Dans la plupart des ménages, la mise en conserve est une pratique courante pour assurer la longévité des produits alimentaires, mais une mise en conserve inappropriée peut s’avérer dangereuse et entraîner une intoxication alimentaire. Le botulisme est le contaminant bactérien le plus répandu dans les aliments en conserve inappropriés. Par conséquent, pendant la mise en conserve, il est essentiel de faire bouillir soigneusement les couvercles et les bocaux pour les libérer complètement de toute bactérie persistante. De plus, vous devez vous assurer que les boîtes sont correctement scellées.

9. Aliments non pasteurisés :

Manger des aliments non pasteurisés n’entraîne pas toujours une intoxication alimentaire à condition qu’ils aient été servis et conservés de manière appropriée. Cependant, la probabilité de contracter une intoxication alimentaire dans de tels cas est plus élevée chez les femmes enceintes, les jeunes enfants, les personnes âgées et celles dont le système immunitaire est affaibli..

10. Manque d’hygiène personnelle :

Le non-respect de l’hygiène personnelle peut être attribué à l’une des principales causes d’intoxication alimentaire. Manger des aliments avant de se laver les mains peut provoquer une contamination facile. Manger de la nourriture avec des mains sales peut provoquer une infection par des bactéries comme Clostridium-perfringens et Staphylococcus-aureus. Il est conseillé de se laver les mains avant et après les repas.

Symptômes d’intoxication alimentaire :

Les symptômes d’une intoxication alimentaire varient normalement en fonction de la source de contamination. La plupart des symptômes d’intoxication alimentaire sont souvent confondus avec une maladie gastro-intestinale et peuvent même passer inaperçus. De tels cas peuvent s’avérer débilitants et mettre la vie en danger. Les symptômes d’intoxication alimentaire peuvent aller de très légers comme des maux d’estomac à des symptômes aigus comme la diarrhée ou la fièvre récurrente. au dessous de.

1. Nausées et vomissements :

La maladie soudaine de la maladie apparaît, littéralement sous la forme de vomi, ce qui est parfois un bonheur car immédiatement après la séance de vomissure, vous commencez à vous sentir un peu mieux qu’avant. Cependant l’amertume n’est pas encore évitée puisque la séance de vomissement n’est pas encore terminée. Ces vomissements vous accompagnent jusqu’au jour de votre rétablissement complet. Les vomissements peuvent garder vos entrailles propres des aliments devenus toxiques, mais cela vous rend également faible, c’est pourquoi une bonne nutrition est nécessaire..

2. Selles :

La prochaine meilleure chose est la selle qui a aussi les mêmes effets secondaires que les vomissements. C’est ce que nous appelons la diarrhée dans le journal médical. Cependant, dans les cas graves, cela peut s’accompagner d’une perte de sang dans les selles, ce qui peut ou non être une histoire douloureuse. Ces sensations ressemblent à des nausées récurrentes. Même lorsque le besoin réel n’est pas là, vous pourriez avoir envie de courir aux toilettes. Lorsque vous perdez des intestins sous la forme d’une consistance aqueuse, la déshydratation peut être un problème, alors gardez toujours une bouteille à portée de main..

3. Fièvre :

Une fièvre légère mais prolongée peut persister pendant vos jours d’intoxication alimentaire. La fièvre est un symptôme simple courant chaque fois que votre corps a une dure journée de travail. Ces fièvres peuvent être soignées par de simples maux ménagers de l’armoire à pharmacie. À des températures élevées, cela peut provoquer des frissons et des courbatures.

4. Crampes d’estomac :

C’est clairement à cause de l’indigestion que vous rencontrez à l’intérieur de votre corps. au fur et à mesure que vos organes brûlent et bouillent pour revenir à leur état d’origine, l’acidité et l’indigestion continuent de vous donner des crampes dans l’estomac qui indiquent parfois votre besoin de courir aux toilettes.

5. Selles sanglantes :

Parfois, dans les cas aigus d’intoxication alimentaire, il peut y avoir des traces de sang dans vos selles. Vos selles peuvent même apparaître goudronneuses ou de couleur noire. Quelle que soit la raison, il est préférable de consulter un médecin et de commencer une médication adaptée.

6. Maux de tête :

Des maux de tête persistants peuvent également être l’un des symptômes d’une intoxication alimentaire. Des maux de tête peuvent également survenir en même temps que de la fièvre, provoquant une sensation très inconfortable et pénible. Si le mal de tête ne disparaît pas même après un sommeil réparateur, il ne doit pas être ignoré et immédiatement consulté un médecin..

7. Vision floue :

La vision floue est également l’un des symptômes d’intoxication alimentaire qui sont visibles dans les cas graves. Ceci est souvent accompagné d’autres symptômes neurologiques comme des picotements dans les bras ou une faiblesse dans les muscles. Il est préférable de prendre rendez-vous avec votre médecin et de discuter du problème en détail.

8. Perte d’appétit :

Parfois, une intoxication alimentaire entraîne également une perte d’appétit. La personne infectée peut ne pas ressentir l’envie de manger et la nourriture consommée peut souvent sortir en vomissant.

9. Déshydratation aiguë :

Dans la plupart des cas, une intoxication alimentaire entraîne une déshydratation aiguë. Le patient ressentira plus de soif et une sécheresse excessive de la bouche. En raison de la perte importante de fluides corporels, vous pouvez également ressentir très peu ou pas du tout de miction.

10. Faiblesse :

La perte d’appétit et la déshydratation peuvent finalement entraîner une faiblesse globale. Le patient peut se sentir léthargique la plupart du temps, malgré un repos adéquat. La faiblesse peut également être accompagnée de douleurs corporelles. Il est préférable de consulter votre médecin pour la détection précoce d’une intoxication alimentaire.

Ces signes et symptômes d’intoxication alimentaire peuvent apparaître quelques heures après l’infection ou, dans certains cas, peuvent prendre même quelques jours ou semaines pour apparaître. La plupart du temps, ils sont confondus avec d’autres formes de maladie et passent inaperçus. Il est conseillé de consulter immédiatement un médecin pour éviter que la maladie ne s’aggrave et pour éviter de causer des dommages potentiels à d’autres organes du corps. En obtenant le traitement médical approprié, l’intoxication alimentaire peut être guérie facilement.